La théorie pour guitaristes

Les notes à la guitare
Les notes sont les premiers éléments avec lesquels il est important d'être au clair. Si aux premiers abords cela paraît très compliqué, c'est plutôt simple finalement, ce qu'il faut savoir dès le début c'est que les notes se superposent entre-elles comme quand on fait un accord, mais elle se superposent aussi en théorie, c'est ce qu'on appelle les formules, si je parle de ça, c'est bien parce que si vous connaissez par coeur le nom et l'écart qu'il y a entre chaque note ( 1 ton ou 1/2 ton ), ce n'est que la première partie du boulot, la deuxième consiste à savoir le « rôle » que peuvent jouer chaque note, et c'est à ce moment que vous pourrez vous perfectionner tout seuls, ce qui est un des but que tout le monde se fixe parfois sans même le savoir.

 



 Tableau des notes - 2eme dimension : Les intervalles - Tableau des intervalles
 

Les intervalles explications - 3ème dimension : Les degrés - Tableau des degrés

 

La 1ère dimension:
 
Les 12 notes : Do Ré Mi Fa Sol La Si = C D E F G A B

Pour comprendre la musique, il ne suffit pas seulement d'aimer la musique, il faut se lancer dans le bain. Comme je viens de le dire, il ne suffit pas de connaître le nom et l'écart qu'il y a entre chaque note (les intervalles), c'est seulement à partir de là que vous pourrez vous lancer tout seul dans le bain.

Les notes sont les premiers éléments avec lesquels il est important d'être au clair. Si aux premiers abords cela paraît très compliqué, c'est plutôt simple finalement, ce qu'il faut savoir dès le début c'est que les notes se superposent entre-elles comme quand on fait un accord, mais elles se superposent aussi en théorie, c'est ce qu'on appelle les formules. Si je parle de ça, c'est bien parce que si vous connaissez par coeur le nom et l'écart qu'il y a entre chaque note (1 ton ou 1/2 ton), ce n'est que la première partie du travail à faire, la deuxième consiste à savoir le «rôle» que peuvent jouer chaque note, et c'est à ce moment que vous pourrez vous perfectionner tout seul.

La première chose à apprendre est donc le nom de chaque note en français (Do. Ré, Mi, Fa, Sol, La, Si) et en langage International (C, D, E, F, G, A, B).
Ensuite, i
l faut savoir que «Do #» est la même note ou plutôt la même sonorité que «Ré b», et il en est de même avec «Ré #» et «Mi b», avec «Fa #» et «Sol b», et avec «La #» et «Si b».
Mais il faut retenir que ça n'est pas le cas entre «Mi» et «Fa» ainsi qu'entre «Si» et «Do», c'est là que se trouvent les «demi-ton».


En résumé, le «Mi #», le «Fa b», le «Si #» et le «Do b» n'existent pour ainsi dire «que sur le papier». En effet, dans la plupart des tonalités, on ne s'en sert pas, mais il y a des exceptions, il est donc important de savoir qu'ils existent, mais que du point de vue théorique.
Si vous vous servez de ma méthode vous n'aurez tout simplement  jamais affaire à eux sur la guitare, puisqu'elle est adaptée en formule sur le manche,  mais si vous faites une école, ou que vous vous servez souvent de la  théorie, il faudra s'attendre à tomber dessus.

Les 12 notes

Les notes en Français & Italien et en langage Internationale à partir de «Do»

On a pour habitude d'apprendre les notes à partir de «Do» (C en anglais) parce que c'est la note de référence, mais il ne faut pas que se baser sur la gamme majeure de «Do» (aussi appelée mode Ionien le mode de référence aussi donc), qui équivaut à jouer sur les touches blanches du piano à partir d'un Do. Apprennez déjà bien les notes et l'écart en «Ton - Demi/ton» qu'il y a entre chaque note pour comprendre les formules.

Français & Italien Do Mi Fa Sol La Si
Internationale
C D E F G A B

 
1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12

1
Do

Do#

Réb

Ré#

Mi b

Mi X Fa

Fa#

Solb

Sol

Sol#

La b

La La#

Si b

Si
X
Do
0 Tons
T +1T +1½T +2T
+2½T +3T +3½T +4T
+4½T +5T +5½T
+5½½

C
C#

Db


D

D#

Eb


E


X


F

F#

Gb


G

G#

Ab


A

A#

Bb


B


X

C

Les deux «X» qui sont placés entre «Mi et Fa» et entre «Si et Do», sont les deux emplacements des demi-tons.
Faites attention, car les demi-tons ne dépendent pas de la
gamme de «do majeur», mais de la  gamme utilisée. C'est-à-dire qu'il faut connaître les formules pour savoir où se situent les demi-tons par rapport à chaque gamme (mode). Il est préférable, même recommandé de les apprendre par rapport à Do.


La 2ème dimension:

Les Intervalles: T b2 M2 #2 b3 M3 b4 P4 #4 b5 P5 #5 b6 M6 bb7 b7 M7

Après avoir vu la «première dimension» qui est le nom des notes ainsi que les écarts en Ton / demi-ton, voici donc  la deuxième dimension.
Ici, on va regarder les différents «rôles» que peuvent jouer les notes, ce qui en musique s'appelle : Les intervalles.

On aurai tendance à croire qu'il y a 12 intervalles étants donné qu'il y a 12 notes, eh bien non! C'est pour cette raison qu'il est question de «dimensions».
Les notes sont au nombre de 12, mais elles peuvent jouer 16 rôles différents.  De la seconde mineure «b2» à la 7ème majeure «M7»
.
Mise à part la «tonique» qui ne peut pas être mineure, majeure, diminuée ou augmentée, chaque degré aura 2 ou 3 possibilités.

Au nombre de 7, les degrés sont la Seconde, la Tierce, la Quarte, la Quinte, la Sixte et la 7ème. La tierce et la sixte sont soit majeures soit mineures, c'est-à-dire que le 3ème «III» et le 6ème et «VI» degré n'ont que 2 possibilités, alors que la seconde, la quarte, la quinte et la 7ème, autrement dit, le 2ème «II», le 4ème «IV», le 5ème «V» et le 7ème degré «VII» ont quant à eux 3 possibilités; majeur, mineur, et soit diminué pour la 7ème, soit augmenté pour la seconde, soit diminué, juste ou augmenté pour la quarte et la quinte.

Téléchargez gratuitement le document pdf qui accompagne ma vidéo sur les intervalles (Théorie musicale de zéro, Episode 2: Les intervalles) "Document Pdf les intervalles by JerRock"

Regardez cette vidéo pour comprendre d'où sont issus les intervalles ainsi que leur fonctionnement en théorie (25 min)...


Les Intervalles sont un milliard de fois plus importants à connaître que les notes qui sont déterminées par les intervalles. Quand on connaît  les intervalles, on peut apprendre les formules qui sont une suite d'intervalles.
Exemple, si je vous dis que les notes de l'accord de «Do 7» sont: Do Mi Sol Si b. Comment procéder pour trouver les notes de «La 7»? Facile, c'est: «La Do Mi Sol b»! Eh bien ce n'est pas du tout comme ça qu'on procède. Il faut connaître la formule de l'accord, c'est à dire la suite d'intervalles qui le constituent, en l'occurrence: accord dominant 7 = T (Tonique), M3 (tierce majeure), P5 (quinte juste), b7 (7ème mineure), une fois qu'on sait ça, il suffit de l'adapter une fois à partir de «Do» pour avoir un «Do dominant 7», et une fois à partir de «La» pour avoir un «La dominant 7», ce qui donnerait: «La Do# Mi Sol». Les formules sont la base, une tierce mineure sonnera toujours comme une tierce mineure que l'on joue en «Do» en «Ré #» en «Si b»... peu importe !

Le nom des intervalles en formule:

b2 =

Seconde Mineure

M2 =

Seconde Majeure

#2* =

Seconde Augmentée

b3 =

Tierce Mineure

M3 =

Tierce Majeure

b4* =

Quarte Diminuée

P4 =

Quarte Juste

#4 =

Quarte Augmentée

b5 =

Quinte Diminuée

P5 =

Quinte Juste

#5* =

Quinte Augmentée

b6 =

Sixte Mineure

M6 =

Sixte Majeure

bb7* =

7ème Diminuée

b7 =

7ème Mineur

M7 =

7ème Majeure

 

Pour les intervalles: «b = mineur» (sauf b5 et b4 qui sont diminués) «M = Majeur» «P = Parfait» (ou juste), «# = Augmenté».

* La tonique «T» n'est pas un «intervalle», c'est à partir d'elle qu'on détermine les intervalles, l'octave par contre est un intervalle.

Les Intervalles explications

Comme on l'a vu précédement, les intervalles sont au nombre de 16. C'est-à-dire qu'une note peut avoir 16 rôles différents, mais pour commencer, on va s'intéresser aux intervalles «de base» au nombre de 12, les 4 autres intervalles (#2, b4, #5, bb7) sont des intervalles issus de gammes que vous n'aurez pas besoin de connaître pour débuter (mineur harmonique et mineur mélodique).

Les intervalles sont très très importants, il ne faut pas sous-estimer l'importance de ces éléments, car ils sont la clé de la compréhension des accords, des arpèges, des gammes et des modes.
Si vous voulez apprendre à jouer vous pouvez passer à côté, mais si vous voulez apprendre la musique, il vous sera indispensable de passer par la connaissance/reconnaissance des intervalles, c'est-à-dire les comprendre et les entendre.
Les intervalles déterminent les notes, c'est pourquoi il faut comprendre les notes pour ensuite pouvoir comprendre les intervalles. Il est fortement recommandé de les apprendre par rapport à la tonalité de «Do majeur», mais ce n'est que pour mieux comprendre la suite, car à la guitare, on ne fait pas souvent référence à la tonalité de «Do» qui  est en général une tonalité majeure, mais plutôt  aux tonalités de «Mi» ou  «La» mais en mineur.
Il y a donc deux approches  des intervalles, une théorique qui s'adresse à tous les musiciens, et une  approche propre à  l'instrument lui-même, mais celle-ci requiert des connaissances dans l'autre, c'est pour dire qu'il faut apprendre la théorie en sachant que l'on en parlera pas de la même façon avec son instrument entre les mains.

 
Secondes b2   M2 #2
Tierces b3   M3
Quartes b4   P4 #4
Quintes b5   P5 #5
Sixtes b6   M6
Septièmes bb7 b7 M7


La seconde augmentée «#2» (#9) est l'équivalent sonore d'une tierce mineure «b3», c'est-à-dire  se trouvant à 1 ton & demi de la tonique.
*La «#2» ne fait partie que du mode «Lydien #2» qui est le 6ème degré des modes harmoniques, elle n'est donc pas très commune, sauf dans l'accord «dominant 7/#9» où elle joue un rôle de «blue note».

La quarte augmentée «#4» (#11) est l'équivalent sonore d'une quinte bémol «b5» à 3 tons de la tonique.
* La «b4» est extrêment rarement utilisée, mais elle existe, vous pouvez l'oublier en pratique, car vous ne vous en servirez pratiquement jamais, et si vous avez le niveau, ce n'est pas sur un site que vous devez être! La b4 ne fait partie que des modes altérés (les VIIè degrés des modes harmoniques & mélodiques), et est très rarement utilisée, vous ne la renconrerez que très très très rarement.

La quinte augmentée «#5» est l'équivalent sonore d'une sixte mineure «b6» (b13) à 4 tons de la tonique.
* La «#5» est elle aussi plutôt rare, mais vous la rencontrerez quand vous vous attaquerez aux modes harmoniques ou mélodiques.

La 7ème diminuée «bb7» est l'équivalent sonore d'une sixte majeure «M6» (M13) à 4,5 tons de la tonique.
* La «bb7» ne fait pas partie des modes naturels mais vous vous en servirez surement avec l'arpège «diminué 7» qui lui est propre, c'est un intervalle très caractéristique.


Quand on compte les degrés, le «zéro» n'existe pas, on compte de 1 (I) à 7 (VII) puis on retourne au 1 (I).
En musique, les seuls chiffres utilisés au-dela de 7, sont 9, 11, 13, et sont des «intervalles redoublés». La seconde devient une 9ème une octave au-dessus , la quarte devient une 11ème, et la sixte devient une 13ème.

La 3ème dimension:

Les Degrés : I  bII  II  #II  bIII  III  bIV  IV  #IV  bV  V  #V  bVI  VI  bbVI  bVII  VII

La troisième dimension est la plus compliquée étant donné qu'il faut déjà faire avec les deux premières avant d'en arriver là. La 3ème dimension est donc les degrés, ce sont eux qui déterminent les 7 rôles qui vont être "utilisés" parmis les les 16 rôles possible (sans compter la tonique qui est toujours présente).

En musique, on écrit les notes de façon différente si on parle d'intervalles ou de degrés, ainsi un intervalle simple s'écrit en chiffre arabes : b2 M2 b3 M3, etc... Alors que les degrés s'écrivent en chiffres romains : bII II bIII III, etc...
La différence entre les intervalles et les degrés est simple : Un intervalle peut avoir n'importe quelle tonique, on peut parler de n'importe quel intervalle à partir de n'importe quel degré (au nombre de 7), alors que les degrés eux-mêmes ne font que et uniquement référence à la tonalité. En gros, les degrés sont les toniques des «accords diatoniques» à une tonalité, si par exemple on parle de «bII», on détermine un mode et une tonalité, car pas tous les modes ont une «b2» (seconde mineure).
La Formule de base de la gamme majeure est : T M2 M3 P4 P5 M6 M7, ce qui en degré donne : I II III IV V VI VII, jusque-là rien de très compliqué, mais si on prend un autre mode, par exemple la gamme mineure naturelle (mode mineur Aeolien), la formule de base est : T M2 b3 P4 P5 b6 b7, ce qui en degré donnerait : I II bIII IV V bVI bVII, logique...

  Exemple à partir de Do:

0 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16
Do Ré b Ré # Mi b Mi Fa b Fa Fa # Sol b Sol Sol # La b La Si bb Si b Si
I bII II #II bIII III bIV IV #IV bV V #V bVI VI bbVII bVII VII

En musique, les chiffres romains servent à indiquer les degrés des accords, car les «intervalles» ne sont jamais écrits en chiffres romains, mais en chiffres arabes.
Ainsi on peut visualiser par exemple la différence entre une «b6» (sixte mineure) ou le «bVI» (6ème degré), ce qui en «Mi», donnerait «Do», «Do» est la «b6» de «Mi», l'accord de «Do» en «Mi» serait noté «bVI», donc les chiffres arabes sont les intervalless, et les chiffres romains sont les accords.

Au final, il y a 12 notes (1ère dimension) parmis lesquelles on retrouve 16 intervalles (2ème dimension), pour au final ne prendre que 7 degrés (3ème dimension). 

Récapitulation : 12 notes, 16 rôles, 7 degrés

Par exemple, si on est en «Do»:
« Do*» sera le «Ier degré» (la tonique), «Ré» sera le «IIème degré» (seconde), «Mi» sera le «IIIème degré» (tierce), «Fa» sera le «IVème degré» (quarte), «Sol» sera le «Vème degré» (quinte), «La» sera le «VIème degré» (sixte) et «Si» sera le «VIIème degré» (septième).

Si on est en «Ré»:
«Ré*» sera le «Ier degré» (la tonique), «Mi» sera le «IIème degré» (seconde), «Fa» sera le «IIIème degré» (tierce), «Sol» sera le «IVème degré» (quarte), «La» sera le «Vème degré» (quinte), «Si» sera le «VIème degré» (sixte), et  «Do» sera le «VIIème degré» (septième).

* Le 1er degré s'écrit «I» ou «T» qui signifie «Tonique».

Pour compter les degrés, Il ne faut pas faire attention aux altérations qu'il peut y avoir, un «Ré» par rapport à un «Do» est le second degré (seconde) que ce soit un «Ré b», un «Ré #» ou un «Ré», c'est le second degré de «Do»  aussi le troisième degré de «si», etc...

  - La 1ère dimension : Les notes

  - Tableau des notes

  - 2eme dimension : Les intervalles

  - Tableau des intervalles

  - Les intervalles explications

  - 3ème dimension : Les degrés

  - Tableau des degrés