La Gibson Flying V Korina de 1958



C'est après s'être rendu compte que la forme d'une guitare électrique n'était pas du tout aussi importante que celle d'un instrument possédant une caisse de résonance que Ted Mc Carty et son équipe se sont mis à dessiner des formes impensables auparavant. C'est après avoir fait un choix parmi plusieurs dessins qu'il fut décidé de lancer la production de 3 nouveaux modèles qui allaient êtres introduits dans une nouvelle gamme de modèles du nom de «modernistic» ou «futura» qui seraient fabriqués en korina (limba d'Afrique). Si au départ il fut décidé de lancer la production de 3 modèles; "L'Explorer", la "Flying V" et la "Moderne", seules l'Explorer et la Flying V furent réellement produites (voir «les guitares modernistics»).
La production de la Flying V et de l'Explorer commença dès l'année 1957, mais malgré le fait que quelques prototypes furent produits et distribués en 1957, c'est en 1958 que la première des guitares «modernistic» fut offerte au public sous le nom de  «Gibson Flying V» (l'explorer s'appelait alors «futura»).

Comme les autres modèles de la gamme «modernistic», le corps et le manche de la Flying V originale sont en «Korina» (le corps est constitué de deux pièces) avec une finition jaune connu sous le nom de «limed natural korina». La touche en palissandre de 22 cases est dépourvue de filet et comporte des repères de type "points" ou "pastilles" incrusté de nacre. Les veines du bois montrent clairement que le corps est réalisé à partir de deux ailes symétriques collées dans le prolongement du manche, dont les veines vont vers le centre du corps (dans le sens du «V»).
La «Gibson Flying V» était bien évidemment munie des nouveaux micros à double bobinage conçus en 1955 par Seth Lover (et dont la patent allait être approuvée en 1959), ainsi, on retrouve deux micros humbucker P.A.F originaux, ainsi qu'un potentiomètre de volume par micro, mais qu'un seul potentiomètre de tonalité, le tout accompagné d'un sélecteur de 3 positions.
Chose inédite alors chez Gibson, les cordes ne sont pas fixées à un cordier d'arrêt classique mais passent à travers le corps et s'installent par le dos du corps de la guitare à la manière de la Fender Telecaster, mais se fixent sur un cordier en métal doré en forme de «V» avant de s'aligner sur le chevalet tune-o-matic première version '54/'61(voir «le chevalet»).
Toutes les pièces en métal sont dorées à la manière des modèles «Custom», tandis que la plaque de protection (pickguard) est le plus souvent blanche, mais également parfois noire. L'entrée du jack (câble) est fixé sur une plaque en plastique ronde  vissées sur la table au bout du «V». Enfin, une pellicule de mousse est fixée sur la tranche inférieure du corps afin d'empêcher la guitare de glisser en position assise. La Flying V originale était uniquement disponible en finition naturelle, autrement dit, ocre/jaune, avec un coffre rectangulaire de couleur marron avec une doublure de couleur rose.
Même si il est vraisemblable que certains détails ont varié d'un exemplaire à l'autre car la série n'était pas encore parfaitement lancée, l'édition originale de la Gibson Flying V produite en 1958 et 1959 se caractérise par les points suivants:

1 - Le corps est réalisé en deux pièces symétriques de «korina». (veines dans le sens du V)
2 - La touche est complètement en-dehors du corps.
3 - Au niveau de la jonction corps/manche, l'épaule est carré.
4 - Les potentiomètres sont alignés dans le sens du «V».
5 - Les micros «Humbucker» ont un entourage plastique individuel.
6 - La plaque de protection (pickguard) ne recouvre que la moitié inférieure du corps.
7 - Les cordes s'enfilent par le dos de l'instrument,
8 - Le cordier d'arrêt est doré et en forme de «V».

La gibson Flying V ne connu pas un grand succès au moment de son apparition en 1958, du fait de son look "tape à l'oeil" en avance sur son temps, certains revendeurs en achetaient une uniquement afin de s'en servir d'attraction dans leur vitrine comme une sorte de flèche indiquant qu'ils vendaient des guitares Gibson.
Les registre de Gibson indiquent que seulement 81 Flying V furent expédiés en 1958 et seulement 17 en 1959, soit un total de 98 guitares ont été expédiées en 2 ans !
En fait, on peut logiquement estimer que 3 lots de 40 unités furent effectivement produits à l'époque. Le surplus du dernier lot fut alors stocké à l'usine avant d'être expédié par la suite au début des années '60.
Ces derniers exemplaires peuvent comporter, soit un numéro de série à l'encre correspondant à leur époque de fabrication, soit s'il s'agissait de pièces en cours de réalisation ou non assemblées, un numéro à 5 ou 6 chiffres imprimés dans le bois derrière la tête de manche.
A.R. Duchossoir souligne dans son livre "Gibson Electrics" de 1981 "Nous avons pu ainsi noter dans les registres de Gibson qu'une Flying V portant le N° de série 9-1704 (n° de 1959) a été enregistré à la date du 18 juillet 1962"! (voir «Dater sa Gibson»)
Les exemplaires de Flying V laissés pour compte en 1959 furent ainsi expédiés entre la fin de l'année '62 et le début '63. Ces exemplaires sont le plus souvent assimilées à des «originaux», bien qu'ils possèdent des pièces en métal nickelées (et non dorées), ainsi que des micros humbucker avec un numéro de brevet (patent number 2'737'842) donc sans le label "Patent Applied For" (P.A.F.). Enfin, leur coffre était toujours rectangulaire mais de couleur noire avec une doublure de couleur jaune (à la place d'un coffre marron avec une doublure rose).

Année de production : de 1958 à 1959 (quelques prototypes en 1957)
Année de distribution : de 1958 à début 1963
Exemplaires produits : 81 exemplaires en 1958, 17 exemplaires en 1959, total de production 98 exemplaires.
Côte actuelle en bon état : environ 70'000 $.


Cliquez ici pour voir :
Gibson «1902»

Autres modèles de Gibson dans les détails:
           Dater une Gibson
1952 : La Gibson Les Paul Standard ('52/'60)
1954 : La Gibson Les Paul Junior
1958 : Les Gibson modernistics
1958 : La Gibson Moderne (réissue 1982)
1959 : La Gibson Les Paul Special DC
1961 : La Gibson SG Standard '60
1963 : Les Gibson Firebird (I-III-V-VII) reverse-body
1965 : Les Gibson Firebird (I-III-V-VII) non- reverse
1966 : La Gibson Flying V Mahogany
1971 : La Gibson Flying V Medallion
1979 : La Gibson SG Exclusive
1979 : La Gibson SG R1 / SG Artist

           Plan du site


retour en haut de page



Jérôme Fischer - Contact: info@jerrock.com