La Gibson Explorer originale de 1958



La Gibson Explorer fut introduite peu de temps après la Flying V et possède (à part la forme bien sûr) des spécifications identiques; corps et manche en Korina, deux micros humbucker (PAF originaux) avec deux potentiomètres de volume et un de tonalité, touche en palissandre de 22 cases avec des points de repères en nacre, et une finition naturel ainsi qu'un même prix de 247,50 $ (au 1er juillet 1958) également.
Par contre, L'Explorer fut dotée dès son origine d'un cordier d'arrêt comparable à celui monté sur les «Les Paul» de l'époque, et par conséquent, elle n'eut jamais les cordes passant à travers le corps comme la «Flying V» originale. La prise jack est située latéralement tandis qu'elle était frontale sur la Flying V. Ceci étant, on peut affirmer sans hésiter que la Flying V et l'Explorer étaient les expressions d'un même concept, ou plutôt d'un même cahier des charges. Seule la forme (et la sonorité) les différenciaient.

Il convient de noter enfin que les tout premiers exemplaires de l'Explorer furent dotés d'une tête en «V» identique à celle figurant sur le dessin déposé par Ted Mc Carty en 1957, avec deux rangées de 3 mécaniques sur chaque branche du V. L'Explorer avec une tête en fourche est très très rare, et a inspirée la marque «Dean Guitars» qui en a carrément repris le concept à 99 %  (!), car il suffit de jeter un oeil à la tête de manche des «Dean Guitars» pour se rendre compte qu'il n'a pas été chercher bien loin au niveau de l'esthétique de ses modèles!!
Sur cette variante, le logo Gibson est, comme pour la «Flying V» matérialisé par de grosses lettres en plastique et est collé perpendiculairement à la tête. Peu après, la «Gibson Explorer» adopta une tête de type «scimitar», avec toutes les mécaniques d'un même côté et le logo Gibson incrusté en nacre.

Le nombre d'Explorer effectivement réalisées dans les années '50 n'est pas connu avec certitude. Toutefois, lors de la présentation de la ré-edition de l'Explorer en 1976, Gibson précisa que 38 exemplaires seulement avaient été produits, soit en fait un «lot». Compte tenu des quelques exemplaires connus pour avoir été expédié (comme la Flying V) à la fin de 1962/début 1963, il est possible qu'il y ait eut un deuxième «lot» de 40 guitares, mais c'est actuellement peu vérifiable et, à défaut, il est préférable de s'en tenir au chiffre de 38 unités indiqué par Gibson. En outre, il peut exister une confusion avec les statistiques de la «Moderne» dont 19 exemplaires furent expédiés en 1958 d'après les registres et 3 en 1959.
On peut remarquer que le dessin qui apparaît sur le brevet n'a pas
exactement la forme de l'Explorer telle que nous la connaissons aujourd'hui. En effet, la Gibson Explorer fut nommé «Futura» dans un premier temps, et c'est ce modèle que désigne le brevet qui fut déposé en 1957. La forme de l'Explore est un peu différente, et aujourd'hui, on peut trouver des ré-éditions du modèle «Futura».

A noter également qu'il existe un exemplaire de «Basse explorer» réalisées (d'après son propriétaire) spécialement pour Lonnie Mack, qui jouait lui-même sur une Flying V  et une Explorer. Cette basse  se caractérise par le montage 3 + 1 des mécaniques ! (alors bien avant Music Man !! ).
Comme chacun le sait aujourd'hui, les «Flying V» et les «Explorer» ont pris leur revanche sur le sort qui les accablaient au moment de leur introduction...
Le modèle connaît d'abord un échec fulgurant, puisque la production est stoppée net en 1959... Il fallut attendre 16 ans pour voir Gibson en relancer la production, mais toujours en quantité limitée. Il fut décidé d'en relancer la fabrication lorsque Gibson constata le succès de copies vendus par la concurrence, notamment la «Hamer Standard» de 1974, hommage avoué à l'intention de Gibson, mais surtout  à cause du modèle «Kelly»
de la marque «Jackson», modèle qu'utilise Marty Friedman de Megadeath. A cause de cette copie, Gibson attaque Jackson en justice. (a noter qu'aujourd'hui Jackson appartient à Fender).
Les deux grands artistes qui popularisent ce modèle, sont surtout James Hetfield de Metallica et «The Edge» de U2.

Sources:
livre «Gibson Electrics» de A.R. Duchossoir edition 1981
livre «La légende Gibson» de Tony Bacon edition 2007

Cliquez ici pour voir :
Gibson «1902»

Autres modèles de Gibson dans les détails:
           Dater une Gibson
1952 : La Gibson Les Paul Standard ('52/'60)
1954 : La Gibson Les Paul Junior
1958 : Les Gibson modernistics
1958 : La Gibson Flying V
1958 : La Gibson Moderne (réissue 1982)
1959 : La Gibson Les Paul Special DC
1961 : La Gibson SG Standard '60
1963 : Les Gibson Firebird (I-III-V-VII) reverse-body
1965 : Les Gibson Firebird (I-III-V-VII) non- reverse
1966 : La Gibson Flying V Mahogany
1971 : La Gibson Flying V Medallion
1979 : La Gibson SG Exclusive
1979 : La Gibson SG R1 / SG Artist

           Plan du site

retour en haut de page



Jérôme Fischer - Contact: info@jerrock.com